Vancouver: l’expo de Takashi Murakami

L’exposition de Takashi Murakami,  » The octopus eats its own leg  » est actuellement visible à la galerie d’art de Vancouver jusqu’au 06 Mai 2018. Plus de 50 œuvres (peintures et sculptures) de l’artiste couvrant les 30 dernières décennies y sont exposées.

Cette exposition internationale a été organisée par le Musée d’Art Contemporain de Chicago, Vancouver sera la seule ville canadienne à proposer cette rétrospective.

Qui est Takashi Murakami?

Takashi Murakami est un artiste japonais né à Tokyo en 1962. Il a étudié la peinture à l’Université des Arts de Tokyo, avec la spécialité Nihonga ( C’est un style de peintures centré sur les techniques et matériaux traditionnels japonais).

Suite à des séjours aux USA, il abandonne un peu ce style traditionnel pour se diriger vers le pop art.

Celui qui est souvent surnommé le Andy Warhol japonais, est le créateur du mouvement artistique appelé le Superflat. Ce que l’on pourrait traduire par le « super-plat » en français. Pourquoi plat? Car dans l’art japonais il n’y a pas de perspective, toutes les formes sont aplaties. Le superflat reprend des éléments de la culture populaire contemporaine japonaise sous forme d’animé et de manga tout en incorporant des sources traditionnelles japonaises.

Des peintures hautes en couleurs entre motifs kitsch et personnages de mangas en résultent.

 Un homme d’affaires

A la fin des années 1990, il créé une entreprise appelée Hiropon Factory puis rebaptisée Kaikai Kiki Co au début des années 2000. Entreprise qui fabrique et commercialise en masse des produits dérivés de ses œuvres ( peluches, porte-clefs, stickers…).

En 2003, l’artiste signe une collaboration de plusieurs années avec la marque Louis Vuitton. C’est d’ailleurs grâce à ces collections que je l’avais découvert. Il avait réinterprété les sacs classiques et apporté un souffle nouveau à la marque. C’est lui qui est derrière le monogramme multicolore, les collections camouflage, le panda…  Cette collaboration de longue durée a pris fin en 2015.

Murakami est un des artistes les plus influents de ces dernières décennies mais aussi un des artistes vivants les plus cher au monde. A ce jour ses œuvres ont été exposées dans le monde entier, y compris au Château de Versailles en 2010.

Ses débuts

La plupart de ses œuvres sont très colorées, mais pas que, comme vous pouvez le voir sur les peintures suivantes. Comme mentionné plus haut, au début de sa carrière l’artiste peignait dans le style Nihonga, en utilisant donc des techniques et matériaux traditionnels japonais. Pour celles-ci, il a utilisé des pigments minéraux d’argent et d’or sur du papier japonais.

Celles-ci sont plus sombres et abordent des sujets beaucoup plus sérieux.

Le conservateur qui a mis en place la rétrospective ne voulait pas uniquement exposer les peintures connues de tous. Il voulait également montrer au public les différents styles et l’évolution de Murakami au fil des ans. L’artiste a déclaré dans une interview qu’il ne voulait pas que ces œuvres soient exposées car elles lui rappelleraient de mauvais souvenirs.

Picture of a turtle « Line 46 » – 1982

La peinture suivante fait allusion aux attaques nucléaires sur le Japon par l’armée américaine en 1945.

Nuclear Power Picture – 1988

Des pigments minéraux de Lapis Lazuli et de verres ont été utilisés pour cette peinture, suivant encore une fois les techniques Nihonga:

Colors 1 – 1989

Mr DOB

Qui est il? Mr DOB est le personnage le plus connu de Murakami, il apparaît pour la 1ère fois en 1992 et il s’agirait d’un autoportrait en version « anime ».

On pourrait dire que Mr DOB rappelle un petit peu Mickey avec sa tête et ses oreilles bien rondes également. Un Mickey, dans une version plus agressive avec ses yeux multiples et ses dents bien aiguisées. Sur son oreille gauche, on peut lire le  « D », sur la droite le « B », la tête quant à elle forme le « O ».

DOB est en fait l’abréviation de « Dobojite Dobijite » qui signifie in japonais: Pourquoi Pourquoi?

DOB’s March, 1995

 

Stew red and Stew blue, 1995
Stew red and Stew blue, 1995

Le nom de la peinture ci-dessous est « 727 », il fait allusion aux avions américains Boeing qui survolaient sa ville pour rentrer dans leurs bases lors de son enfance.

727, 1996

En 1999, Murakami a crée une sculpture de Mr Dob, représentée ici dans sa version plutôt mignonne et fragile. 

Mr Dob y est menacé et entouré de champignons magiques multicolores. 

Pour cette sculpture, il aurait trouvé l’inspiration dans le dessin animé Alice au Pays des Merveilles.

DOB in the strange forest

Tan Tan Bo

C’est en 2001 que Tan Tan Bo sera crée, il s’agit d’une évolution de Mr Dob, en bien plus gros, bien plus coloré et détaillé ( ou méga ou super méga coloré, je ne vois pas trop quel terme utiliser mais vous voyez exactement ce que je veux dire, n’est ce pas 🙂 ?)

Il y aura là encore toute une série de peintures à son effigie.

Le prochain est Tan Tan Bo puking – a.k.a Gero Tan, ce qui signifie Tan Tan Bo en train de vomir en français. Quoi que je n’ai pas forcément besoin de traduire puisque le tableau est assez évident ^^. Ceci est un exemple du mouvement Superflat qu’il a crée.

Tan Tan Bo puking, 2002

Flowers

La fleur au visage souriant est le « motif » le plus connu de Murakami. C’est sûrement celui-ci que les gens ont à l’esprit quand on leur parle de l’artiste. Les 3 œuvres suivantes ont été placées sur des murs tapissés de ces marguerites.

On peut retrouver les fleurs sur de nombreuses peintures, comme celle du dessus ou encore les Kansei ou Korin que vous retrouverez plus bas dans l’article.

2002 – Flower Ball II and Flower Ball Lots of colors, 2013

 

Flowers, flowers, flowers, 2010

Les collaborations

Mis à part Louis Vuitton, Murakami a collaboré avec d’autres maisons de prêt-à-porter, comme par exemple la marque Comme des Garçons. Mais il a aussi signé des collaborations avec des artistes comme Pharrell Williams ou encore Kanye West. En 2007 en créant la pochette de l’album « Graduation » de ce dernier, et le clip vidéo de sa chanson « Good Morning ».

Kanye Bear
Kanye Bear

Murakami and Kanye collaboration

Autres œuvres

Voici quelques unes des autres œuvres faisant partie de l’expo:

From the perceived debris of the universe – 2008
Kansei Gold, 2008

 

Korin Golden River and Red River, 2015

Murakami a représenté ci dessous le Karajishi, c’est à dire le lion de Chine. Il s’agit d’un animal mythologique qui garde les entrées de temples bouddhistes japonais. Cet animal inspirerait la joie et le bonheur.

Lion peering into death’s abyss, 2010

Dragon in clouds, Indigo Blue est composée de 9 panneaux. Comme pour plusieurs de ses œuvres, il existe une autre version: Red mutation.

Dragon in clouds Indigo Blue, 2010

Arhats

Profondément affecté par le tremblement de terre et tsunami de 2011 qui ont tué plus de 15000 personnes au Japon, Murakami s’est alors tourné à nouveau vers sa formation d’origine.

Après avoir fait des recherches sur l’iconographie des moines bouddhistes, il a réalisé quelques peintures basées sur les arhats. Encore une fois, ils sont représentés suivant le propre style de Murakami.

Un arhat est celui qui est parvenu au plus haut échelon de la sagesse et qui n’a plus rien à apprendre. Il s’agit du but final de la pratique bouddhique.

69 Arhats beneath the Bodhi Tree, 2013
100 Arhats, 2013
Isle of Dead 2014

Voici deux sculptures géantes de 2 démons qui représentent A et Um. Ce sont les premières et dernières lettres de l’alphabet Sanskrit. Ils symbolisent ici le début et la fin de l’Univers.

Embodiment of « A » and Embodiment of « Um »

Des œuvres plus récentes

Kraken cloaked in death presiding over all current

Le retour de Tan Tan Bo en 2018, les tableaux sont toujours aussi détaillés, il y a de quoi passer de longs moments à les contempler.

Meditating Tan Tan Bo, 2018

TBD

Les deux œuvres suivantes ont pour titres temporaires TBD (To be determined) car elles ne sont pas achevées. Murakami a d’ailleurs écrit un texte à l’attention du public visitant la Galerie d’Art de Vancouver, dans lequel il s’excuse de son impossibilité à les avoir terminées à temps pour l’expo. Celui-ci est exposé près de ces 2 peintures.

D’après ce texte, il ne s’agit pas de sa première fois, à d’autres occasions il n’avait pas eu le temps d’achever des œuvres dans les délais impartis. 

Une fois l’expo terminée, elles repartiront donc dans les ateliers de Tokyo pour être achevées. Cela pourra prendre plusieurs mois, voire un ou deux ans avant qu’elles ne soient complètement terminées.

Alors pourquoi The Octopus eats its own leg?

Pourquoi l’artiste a t’il choisi : le poulpe mange son propre tentacule?

Il s’agit d’un dicton japonais qui dit que quelqu’un survit en se sacrifiant lui même. Si un poulpe mange son tentacule, celui-ci alors se régénérera.

Ce dicton représente Murakami, qui, tout au long de sa carrière reprend l’Histoire mais utilise aussi les sujets ou thèmes de ses précédentes œuvres pour les faire évoluer et en créer de nouvelles. Takashi Murakami serait donc en fait le poulpe.

J’ai beaucoup aimé cette exposition, je connaissais quelques unes des œuvres, et j’ai donc adoré son univers loufoque et surprenant. Cela m’a permis de découvrir aussi un tout autre aspect beaucoup plus sérieux, comme les peintures de ses débuts ou bien encore les Arhats. Il n’est pas que cet artiste aux multiples collaborations et ce businessman qui commercialise des produits dérivés.

Que pensez vous de cet artiste et ses œuvres? Soit on aime, soit pas du tout, une chose est sûre elles ne laissent jamais indifférents.

Si vous vous trouvez actuellement à Vancouver, je vous conseille d’aller voir cette rétrospective pour juger par vous même. Ou bien si une expo a lieu près de chez vous, allez-y! 

Heures d’ouverture: Tous les jours: 10h00 à 17h00, le mardi et exceptionnellement le vendredi jusqu’à 21h00.

Tarifs: Adulte $24 / Seniors (65+) $20 / Etudiants $18

Bon plan: Tous les mardis de 17h à 21h l’entrée à la Galerie d’art est sur donation et pas seulement pour cette exposition!

Pour en savoir plus, voici le lien de la Vancouver Art Gallery

Voilà, j’espère en tout cas avoir éveillé un petit peu votre curiosité.

A bientôt!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.